Le roi et le saint (Rabindranath Tagore)

Publié le par Rabindranath Tagore

 

 

 

Le-roi-et-le-saint-.-Rabindranat-Tagore.jpg

 

 

 

 

" Sire, annonça le serviteur à son roi, Narottam, le saint, n'a jamais daigné entrer dans ton palais royal. Il chante les louanges de Dieu sous les arbres de la grande route. Et le temple est vide d'adorateurs. Ils se pressent autour de lui comme les abeilles autour du blanc lotus, et négligent la jatte d'or pleine de miel."

 

Le roi, vexé dans son coeur, s'en vint là où se trouvait Narottam assis sur l'herbe. Il lui demanda : "Père, pourquoi abandonner mon temple au dôme d'or, et t'asseoir dehors, dans la poussière, pour prêcher l'amour de Dieu ?"

 

"Parce que Dieu n'est point là, dans ton temple", dit Narottam.

 

Le roi, fronçant le sourcil, répondit : "Sais-tu que vingt millions d'or furent dépensés pour créer cette merveille de l'art, et qu'elle fut consacrée à Dieu avec des rites coûteux ?"

 

"Oui, je le sais, répondit Narottam; ce fut l'année où des milliers de tes sujets, ayant eu leurs maisons brulées, demandaient en vain du secours à ta porte. Et Dieu songea : "Cette misérable créature qui ne peut donner un abri à ses frères me construirait une demeure !". Et Dieu prit place avec les sans-foyers, sous les arbres de la grande route. Et cette bulle de savon dorée est vide de tout, sauf d'un encens fumant d'orgueil."

 

Le roi s'écria dans sa colère : "Quitte mon pays !"

 

Calmement, le saint répliqua :

"Oui, bannis-moi, là où tu as déjà banni ton Dieu."

 

 

 

Rabindranath Tagore

"L'Offrande lyrique"

 

 

 

 

 

Source : revue "Prier" ( lien )

 

 

Publié dans Soufisme

Commenter cet article